L'ECCLESIASTE


Aller au contenu

Menu principal:


Lecture et découverte

LES ECRITS SACRES > Le Coran

Coran signifie dans sa langue de rédaction, l'arabe : récitation ou lecture.
Il existe plusieurs versions en langue arabe du Coran dont trois principales et plus de 170 traductions en Français qui, rassurez vous, ne changent pas le sens du message. Beaucoup de traduction n'utilisent pas la même numérotation des versets, il faut donc parfois lire toute la sourate pour trouver le texte recherché. Comme pour les écrits bibliques aucun manuscrit original mais nous étudierons la transmission de l'œuvre dans un autre article.

Lire le livre sacré des musulmans n'est pas une petite affaire. En effet, contrairement à la bible, celui-ci n'est pas une suite de récits linéaires relatant l'histoire d'un peuple ou de personnages emblématiques, présentés par plus de 50 auteurs sur plusieurs centaines d'années, mais une succession de versets à réciter en forme de prière (louanges, remerciements, invocation, requêtes) et d'indications portant sur la croyance et de prescriptions sur le quotidien des fidèles, rédigés par un seul homme, le prophète Mohamed, sur une période d'une vingtaine d'année. Evidemment chaque sourate se réfère à une situation vécue par le Messager ou une allusion à un évènement en relation parfois avec des personnages bibliques, historiques ou contemporains à celui ci. Il est donc souvent très difficile de saisir le sens d'une exhortation si le contexte est ignoré. D'où la vive recommandation à tout lecteur de lire avant, la Bible et Al Sîra (biographie des compagnons de Mohammed sur sa vie) et ne pas se contenter des commentaires souvent orientés des uns et des autres. Par exemple, lorsqu'un verset coranique fait référence à un évènement de la vie de Moïse ou Salomon, il est impossible de le comprendre si le récit en question est inconnu. Malheureusement, qu'ils soient musulmans ou non, bien peu prennent la peine de faire un vrai travail de recherche en ce sens et se lassent vite quand ils ne se contentent pas des commentaires, parfois faux, d'un chef religieux. Nous ne rappellerons jamais assez qu'un vrai travail personnel, intellectuel ou spirituel, demande un minimum de connaissances périphériques. Et en plus, la découverte des sources est un vrai plaisir.

Lire le Coran laisse entrevoir comment des textes anciens peuvent être pris, de nos jours, comme base d'enseignements spirituels, parfois complémentaires, parfois différents et dévoilera aux yeux du lecteur la nécessité d'une adaptation de ceux ci à la culture et les mœurs arabes du VII è siècle. C'est grâce à ces écrits que le monothéisme est entré dans les fières tribus arabes, jamais en effet ces peuples nomades insoumis, n'auraient accepté de recevoir celui-ci de quiconque ( voir les fondements de l'Islam).


La première moitié du livre est plutôt orientée vers l'enseignement tandis que la seconde vers la louange (attention, le livre se lit à l'envers, comme les livres hébreux).
Les titres des sourates (chapitres) sont étonnants (parfois le lecteur peut chercher en vain la raison de certains) et laissent le loisir à chacun de choisir librement, selon sa fantaisie, son ordre de lecture : la vache, les femmes, la table servie, les Fourmies, le voyage nocturne etc. il y en a 114, de quelques lignes à plus de 50 pages pour certaines. Les premières furent révélées durant le séjour du prophète à La Mecque, qui restera le premier lieu saint des musulmans, à travers les moqueries, insultes et persécutions qui aboutirent à la fuite de ce dernier vers Médine où il rédigeât les sourates suivantes.
Les sourates Mecquoises jettent les bases du monothéisme, de la foi, de la pratique religieuse, ainsi que l'évocation des prophètes reconnus. Ce sont les 82 dernières dans l'ordre chronologique du livre.
Mais tout change à Médine qui sera la deuxième ville sainte de l'islam où fut construite, par les pionniers musulmans, la première mosquée ( La Mecque était depuis des générations un centre religieux polythéiste à l'époque du prophète). De persécuté l'islam devient combattant et part à la conquête du monde. Les sourates Médinoises sont donc composées d'ordonnances civiles, morales et bien sur militaires, le tout constituant les bases du droit musulman. Ce sont les 22 premières dans l'ordre du livre. Il reste 10 sourates classées dans l'une ou l'autre des deux périodes, selon les croyances diverses des théologiens.

Voici à présent la lecture simplifiée que je vous propose dans l'ordre numérique du livre pour notre logique bien occidentale qui est à l'inverse de l'ordre chronologique de rédaction. Pour vous faciliter la tâche, vous trouverez les versets à lire pour un travail " minimum".



Commencer par la sourate N°1 qui en est le prologue. Celle-ci invoque Allah, le louant et le priant de nous guider dans notre chemin (et pourquoi pas aussi celui de la lecture ?).
Sourate N° 2 " la vache " : Même si elle est la plus longue, la lire dans son intégralité me semble judicieux car l'essentiel de l'enseignement sur la vie du musulman y est présenté, caractéristique des sourates Médinoises
Sourate N° 3 " Imran " : évoque le père de Moïse et celui d'une lignée de prophètes à travers la tribu hébreux des Lévites, aboutissant à Jean Baptiste et Jésus. Mais c'est aussi le nom du père de Marie… attention aux confusions.
Sourate N° 4 " les femmes " : expose la vie conjugale idéale proposée par le prophète. Conseils sur le mariage, la dot, le droit et les devoirs des époux, veuves, orphelins, esclaves etc. Evidemment tout cela vu, à travers les mentalités orientales d'une l'époque que nous pouvons difficilement apprécier avec 1300 ans d'évolution de pensée occidentale. L'Europe, de mœurs identiques, était aussi en plein moyen âge. Cette sourate cite brièvement Moïse, Marie et Jésus, menace les hypocrites les transgresseurs du sabbat et les adorateurs du veau d'or (c'est le cas typique d'une allusion à un évènement passé dont on ne trouve le récit que dans la bible, voir donc ce dernier dans le texte original Exode chap. 32)


Sourate N° 7 (le purgatoire ?) : évocation de Moïse, lire v 103 à 163.
Sourate N° 10 : porte le titre de Jonas. Mais avant d'arriver au passage qui le concerne lisez les versets 71 à 97 dans lesquels apparaissent Noé, Moïse et Aaron. Quant à Jonas (verset 98) il s'agit du prophète Hébreux avalé par une " baleine " qui dû prêcher la repentance à la ville de Ninive (lire le récit complet dans le livre qui porte son nom dans la bible)
Sourate N° 12 " Joseph " : Elle reste la plus facile et agréable à lire car elle présente le récit " chronologique " de la vie d'un personnage. Pour ceux qui auront suivi mon conseil de lire auparavant la bible hébraïque (genèse chapitre 37 et suivant) vous trouverez là une reprise de cette si belle histoire. Les comparaisons sont fort intéressantes et les dialogues très vivants.

Sourate N° 14 " la table est servie " : est à lire, elle évoque le messie (verset 17) puis Moïse (verset 20) la Thora (verset 44) l'évangile (verset 68) l'enfance de Jésus (à partir du verset 110) Ce dernier texte est intéressant car il se rapporte à un évangile apocryphe (pseudo -Thomas) écrit au IVe siècle, recueil de fables populaires vraiment amusantes à découvrir.
Sourate N°19 " Myriam " (marie) : la mère de Jésus mais là, vous ne ferez qu'entrapercevoir la nativité à l'ombre d'un palmier. Ne pas confondre avec la sœur de Moïse du même nom, souvent comparées, mais comme les versets n'ont pas été rédigés à la suite les uns des autres, le texte évoque parfois la première, parfois la seconde sans que cela soit précisé…
Sourate 22 " le pèlerinage " : Notez la création de l'homme (verset 5)


Sourate 23 " les croyants " : lire versets 1 à 27
Sourate 24 " la lumière " : ordonnances morales et sociales, lire versets 1 à 10, puis 29 à 33, 58 à 61 vous y trouverez les indications concernant l'adultère, le voile, la prostitution, les repas. N'oubliez pas que nous sommes au VIIe siècle…
Sourate 27 " les Fourmies " : Moïse devant pharaon puis Salomon et la reine de Saba et Lot à Sodome et Gomorrhe.
Sourate 28 " le récit " : le plus complet texte sur Moïse en Egypte.
Sourate N° 33 " les coalisés " : port du voile (verset 59).
Sourate N° 36 " ya-sin " : vision du paradis et de l'enfer(versets 55 à 65).
Sourate N° 38 " Sad " : évocation délicieuse du paradis mais aussi de l'enfer (versets 46 à 61).

Sourate N° 42 " la consultation " : Appel d'Allah au respect des diverses religions voulu par Lui (versets 7 à 15).
Sourate N° 47 " Muhammad " : lire du verset 1 à 15. Du lait, du vin et du miel au paradis pour les combattants.
A partir de celle ci les sourates sont de plus en plus courtes.
Sourate 52 "At-Tur " (mont Sinaï): enfer et paradis (versets 11 à 27).
Sourate N° 55 " le Tout Miséricordieux " : vision de l'enfer et du paradis ( versets 41 à 78).
Sourate N° 56 " l'enlèvement " : à lire tous les versets, le jugement dernier, la récompense pour les rapprochés d'Allah et le châtiment pour les égarés.
Sourate N° 61 " le rang " : noter le verset 6 qui fait annoncer par Jésus la venue de Mohammad.
Sourate N° 65 " le divorce " : 12 versets à lire.
Sourate N° 71 " Noé " : quelques indications astronomiques de l'époque (versets 15 à 17).
Sourate N° 76 " l'homme " : création de l'homme et visions du paradis (versets 1 à 22).
Sourate N° 78 " la nouvelle " : le jugement dernier (versets 17 à 37).
Sourate N° 81 et suivantes : certaines de quelques ligne seulement, nous entrons avec elles dans la louange poétique. Sur le plan spirituel mais aussi littéraire vous pourrez y trouver de quoi alimenter vos aspirations, même le plus profane des lecteurs ne pourra en nier leur délicatesse.

Ainsi s'achève le " survol " de cette œuvre trop méconnue des occidentaux mais aussi malheureusement de beaucoup de musulmans qui n'ont accès au livre que par la récitation du fait de l'illettrisme encore important parmi les croyants.
Je me suis gardé de tous commentaires et de toute conclusion d'ordre religieux. Nous reviendrons, dans un autre article, sur les enseignements, thèmes par thèmes, tirés de ces textes.

Pour la version intégrale en ligne:
http://islamfrance.free.fr/doc/coran/sourate/index.html

Pour Al Sîra le livre se trouve dans toute les librairies et bibliothèques. Sa lecture est vraiment très intéressante.

Page d'accueil | ACTUALITE | PSYCHOLOGIE | SOCIETE | SPIRITUALITE | LES ECRITS SACRES | RECITS DIVERS | Plan du site


reflexions humanistes et spirituelles | serries.claude@orange.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu