L'ECCLESIASTE


Aller au contenu

Menu principal:


Les fondements de l'Hindouisme

SPIRITUALITE > fondement des religions

Indou : habitant de l'Inde mais on dit aussi indien
Hindou : pratiquant de la religion Hindouiste.
L'Hindouisme est l'une des plus ancienne religion pratiquée encore de nos jours, 2500 ans avant JC. Son origine vient de la région du fleuve Indus, qui a donné son nom à la civilisation du même nom, se trouvant à présent, par les aléas de la politique, au Pakistan.

Contrairement aux autres grandes religions l'hindouisme n'a pas de personnage fondateur ni aucun prophète.
Quatre livres sacrés transmettent l'enseignement, primitivement oral, les VEDA, eux même partagés en plusieurs livres.
Le Rigveda, composé vers 1400 av JC contient des hymnes lus à haute voix.
Le Samaveda, hymnes chantés
Le Yarjuveda, textes concernant les sacrifices
Le Atharvaveda, recueil de formules magiques.
L'ensemble de ces écrits porte sur des rituels, mythes, légendes, généalogies des dieux. S'y trouvent également des traités philosophiques, des préceptes et des lois, des poèmes et l'histoires de certains héros ou rois indiens.

La religion Hindoue divise les hommes en 4 classes issues de PURUSA ( peut se définir comme "Être premier, supérieur") elles mêmes divisées en castes professionnelles ou sociales.
Les Brahamanes (prêtres) issus de sa bouche, les Ksatriyas (rois et guerriers) de ses bras, les Vaishyas (peuple) de ses cuisses et les Shudras(serviteurs) de ses pieds.
Chaque caste se voit attribué une pratique différente face au rituels religieux.

CROYANCES.
Comme dans le Boudhisme, la réincarnation est un élément essentiel de ses croyances. Les conditions de sa renaissance seront déterminées par le Karma, (destinée suivie en fonction dont la vie précédente s'est déroulée), à travers 4 étapes mais aussi 4 objectifs différents: suivre son code de conduite, profit matériel, jouissance physique, et enfin la délivrance du cycle des réincarnations par la méditation, le Moksha (Nirvana Bouddhiste).
Celui qui aborde sommairement la religion Hindouiste dira d'elle qu'il s'agit d'une religion polythéiste. Il semble pourtant que tout les " dieux" proviennent d'une réalité unique Brahman (un peu comme la trinité des chrétiens ). Ses émanations prennent une forme, des attributs et des fonctions différentes. On peut en compter une dizaine importants, mais il y en a bien d'autres ainsi que leurs épouses respectives; une bonne centaine en tout. Chaque action, pensée humaines est divinisée ainsi que tout notre environnement. Ainsi le désir, la gourmandise, la richesse, le printemps, la nature, la sexualité et tout ce qui entoure l'homme, matériellement ou non (pensées, idées abstraites, sentiments...) est représenté par une figure "divine". Certaines statues à connotation très érotique peuvent choquer la pudibonderie de 2000 ans de christianisme ( Qu'il est bon de découvrir que la sexualité est un don divin!...) Le Kama Soutra est un recueil sacré indien sur la vie conjugale et seulement un chapitre est réservé à la sexualité, mais c'est curieusement le seul retenu des occidentaux.... En suivant le lien
http://pagesperso-orange.fr/bharat/hindouisme/brahma.htm chacun pourra toute le panthéon hindou. Je ne vous en présente que quatres dieux, les plus connus.








BRAHMA. Il incarne la création. Il possède têtes couronnées et bras. Il tient les védas dans ses mains. Il a pour monture un signe et son épouse est Saraswati. Malgré son importance hiérarchique il est peu vénéré par les hindous.









VISHNU. Il incarne la préservation. Il a aussi 4 bras et repousse les démons avec une conque et décapite les forces du mal avec un disque tournoyant. Il préserve l'ordre du monde. Il chevauche un aigle et son épouse est Lakshmi







SHIVA. C'est le dieu de la destruction, mais dans le but d'une nouvelle création d'un monde nouveau. Il est représenté avec un troisième oeil symbole de la sagesse et un cobra autour du cou. De sa chevelure, portant un croissant de lune symbole des mois qui passent, s'écoule le Gange fleuve sacré. Il monte un taureau également adoré. L'emblème de Shiva est un phallus. C'est la divinité la plus représentée en Inde reconnu sous plus de mille noms différents et est représenté sous plusieurs formes (mendiant yogi etc)




GANESH. C'est la plus populaire de l'Inde, le dieu du savoir et de la vertu. Porteur de chance il est invoqué pour toute entreprise. Il est représenté assis sur un trône et porte une couronne; Il tient une hache, et mange des pâtisseries. sa monture est un rat.
C'est un malentendu qui lui doit d'avoir une tête d'éléphant. Son père Shiva, revenant de guerre se présente devant sa demeure. Ni l'un ni l'autre ne se reconnaissant, le fils lui interdit l'entrée. Le père lui coupe la tête. La mère demandant réparation, Shiva prend la première tête qu'il trouve pour mettre sur le corps décapité et le réssucite.



LE RITUEL
Le culte familial se déroule autour d'un feu sacré devant lequel s'effectuent des offrandes.
Les sacrements, Samskara, marquent le passage d'un état à un autre. Naissance, initiation à la vie religieuse, mariage et funérailles marquées par la crémation du défunt.
Les cultes publics se déroulent dans des temples surchargés de décoration colorées, les participant apportent offrandes et prières. La statue du dieu auquel est consacré le temple est considérée comme une personne. Elle est lavée, habillée et parfois promenée lors de processions. Cela n'est pas sans rappeler certains rites Catholiques qui voient les églises consacrées à des saints et lors de cérémonies particulières, leurs statues sortent aussi à travers les rues de nos citées. Ces similitudes firent croire aux premiers "découvreurs" des Indes, Vasco de Gama et ses successeurs, que les hindous étaient chrétiens. Les temples les plus importants possèdent des bassins dans lesquels les fidèles peuvent se purifier.


LES FÊTES et RITES
Environ 16 fêtes appellent les hindous à des cérémonies annuelles. Mais certaines ont lieu tous les 12 ans.
PONGAL, en janvier, fête rurale décoration des maisons, bétail lavé et orné, combats de taureaux.
HOLI en mars, marque par de grandes réjouissances la naissance du printemps; Les hindous se projettent de l'eau et des poudres colorées.
DIVALI en automne est la fête des récoltes mais aussi des lumières. Des feux d'artifice sont tirés un peu partout.
Les pèlerinages sont aussi nombreux près de rivières pour des bains purificateurs (Gange) ou de lieux historiques ayant reçus la manifestation d'une divinité ou d'un personnage légendaire.
L'Inde compte 7 villes sacrées.

Les Hindous sont environs 1 milliard en majorité en Asie et représentent la 3eme religion (après le christianisme et l'islam) dans le monde. Il fallait bien y consacrer une page. L'Angleterre, la hollande ont une importante communauté Hindoue. Le département Français comptant le plus de temples hindous est La Réunion. Si vous voyagez dans ces régions vous comprendrez à présent mieux tout le symbolisme de ce culte ainsi que la signification de certains attribus divins.
Si nous sommes fiers, avec raison, de l'architecture de certaines de nos cathédrales, monastères et autres monuments sacrés, il faut tout de même avouer qu'ils font parfois un peu grise mine devant les lieux de prière Hindous qui ne manquent pas de saisir par la richesse de leurs décorations. Bien sur, cela peut nous paraître quelque peu naïf et surchargé, mais le respect nous oblige à considérer ces sites, étonnants pour nous, comme des monuments artistiques, consacrés à un culte fort complexe dont nous ne comprenons pas grands chose. Je ne peux m'empécher, en conclusion, de joindre à cet exposé quelques belles illustrations de l'art religieux Hindou.



Page d'accueil | ACTUALITE | PSYCHOLOGIE | SOCIETE | SPIRITUALITE | LES ECRITS SACRES | RECITS DIVERS | Plan du site


reflexions humanistes et spirituelles | serries.claude@orange.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu