L'ECCLESIASTE


Aller au contenu

Menu principal:


Les fondements de l'Islam

SPIRITUALITE > fondement des religions


DEFINITIONS :
ISLAM : soumission allégeance (à Dieu)

MUSULMAN :celui qui se soumet.
ALLAH : al (le) llah (Dieu) (el ohim en hébreux)
CORAN : livre inspiré par Allah et reçut par Mahomet
SOUNNAH : commentaires du prophète et de ses successeurs.

HISTOIRE :
Trois religions étaient répandues au moyen orient avant l’apparition de l’islam.

Le judaïsme, le christianisme et le polythéisme avec plus de 300 divinités.
Le jeune orphelin qu’il était, Mahomed (570-632) se plaça au service d’une riche veuve, Khadîdja. Celle-ci semble avoir fréquenté le milieu judéo chrétien très répandu en Arabie à l’époque. Alors qu’il méditait, selon son habitude dans une grotte, il reçut une vision de l’ange Gabriel, apparu autrefois à des juifs (prophète Daniel) et à des chrétiens, (l’annonce faite à Marie), ordonnant, à l’illettré qu’il était, de lire un écrit qui lui était présenté; Ce fut peut être le premier miracle de la foi naissante, puisque son prophète lut, sans avoir appris, et il commença à prêcher.




Durant 22 ans les révélations de l’ange Gabriel lui permirent de faire rédiger par des scribes les enseignements reçus. Ce livre servira de base pour l’enseignement des croyants, le coran, qui fut le premier livre en langue arabe. Mais trois livres font aussi parti de leur bibliothèque religieuse, la Thora (écrits de Moïse), les évangiles, et la Sounnah.






Les prêtres locaux virent d’un mauvais œil ce monothéisme s’installer et condamner le paganisme dont La Mecque était un centre, car il ruinait le commerce qui fleurit toujours autour des centres spirituels, autrefois comme aujourd’hui. Une persécution s’en suivit, comme c’est toujours le cas envers les empêcheurs de prier en rond, mais les partisans de l’islam naissant, contrairement aux chrétiens massacrés dans les arènes, prirent les armes à leur tour et finirent par vaincre leurs persécuteurs.






Comme le judaïsme et comme le christianisme au moyen age, le développement de l’islam se fit les armes à la main. Ainsi ce monothéisme se répandit en Afrique au Moyen Orient en Asie et dans une partie de l'Europe (Balkans-Espagne).
Chaque petit Français sait que Charles Martel arrêta à Poitier, en 732, l'avancée des Arabes et de l'Islam en Europe.


Mahomed se présente comme étant de la lignée et le dernier des prophètes de la bible, (juive et chrétienne) reconnaissant par là leur autorité. Les 10 commandements sont reconnus d’essence divine ainsi que les lois alimentaires des écrits juifs.
Jésus lui, est reconnu comme un très grand prophète, conçu miraculeusement (sourate 19 verset 20) selon l’enseignement évangélique et il reviendra à la fin des temps, comme l’enseignent aussi les évangiles.

L’islam fait partie des trois religions abrahamiques, (issues d’Abraham) au même titre que le judaïsme et le christianisme. Celles ci ont d'ailleurs une même ville "sainte", Jérusalem, qu'ils se disputent depuis des millénaires. Un point commun supplémentaire, racial cette fois, se rajoute entre les musulmans arabes, et les juifs, ils sont tous deux issus de peuples sémites ayant pour ancêtre commun Abraham (environ 1800 avant JC). Ce dernier eut deux fils. De l’aîné, Ismaël, sorti le peuple arabe et du cadet, d’Isaac, le peuple juif

Les dogmes de l’islam sont simples. Ils sont au nombre de cinq.
1°) Un seul Dieu, Allah, et l’interdiction de représentations (statues, images) de quelques personnages aussi sacrés soient-ils, dogme, issu des 10 commandements, commun au judaïsme et au christianisme et bien sur, interdiction de les adorer.

2°) Les prières quotidiennes, au nombre de cinq, s’effectuant tourné vers La Mecque.

3°) Le jeune de Ramadan, correspondant à l’anniversaire du début de la révélation du coran.
4°) Les aumônes, correspondant à l’origine à l‘impôt.

5°) Le pèlerinage à La Mecque une fois au moins dans sa vie.

Autres croyances et enseignements tirées du coran.
LE PARADIS : ce sera pour les justes la récompense pour l’éternité.

"quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres, bientôt, Nous les ferons rentrer aux jardins sous lesquels coulent des ruisseaux et ils y demeureront éternellement. Il y aura là des épouses purifiées".(Le coran et les femmes chap. 4, 57)
LA CIRCONCISION : signe d’alliance donnée à Abraham par Dieu.
INTERDITS ALIMENTAIRES : les viandes doivent être saignées avant d’être consommées. Le porc ne peut être consommé ni les boisons alcoolisées.




TOLERANCE RELIGIEUSE : Le coran enseigne la tolérance et le plus grand respect envers " les gens du livre" (chrétiens et juifs).
" Repoussez la méchanceté par le bien alors il adviendra entre lui et vous, qui vous vous haïssez, d’être amis et unis. Et nul ne parviendra à cette perfection si ce n’est celui qui s’y exercera avec patience et modestie, nul n’y arrivera si ce n’est l’heureux".sourate 41 verset 34"vous trouverez les plus disposés à aimer les Croyants parmi ceux qui disent’Nous sommes Chrétiens’". sourate 5 verset 82


LE DJIHAD : Ce terme, très souvent lié à des mouvements guerriers, voir terroristes, est à définir. Il revêt en fait deux formes d’expressions.
Le Djihad majeur, ou grand djihad, est l’effort que tout musulman doit faire pour lutter contre soi- même, égoïsme, jalousie, orgueil, l’envie, le mensonge, etc. C’est la conduite que les chrétiens appellent sanctification.
Le Djihad mineur, est un droit à la défense armée, mais est limité par de nombreuses interdictions. Ne pas tuer de civils, de femmes, d’enfants, interdiction du pillage, de destructions des biens d’autrui.

A toute critique concernant l’utilisation de la violence (djihad) la réponse est logique. Elle est commune aux trois religions monothéistes, et comme dans toutes, les dérives n’ont jamais manquées. Le djihad, est devenu, comme le furent les guerres de conquêtes du peuple hébreux, les croisades des chrétiens, les guerres de religions, un moyen d’étendre sur ordre des chefs religieux leur suprématie religieuse sur un maximum de territoires.


On compte environ 1 milliard 800 mille musulmans à travers le monde dont 3,5 millions en France.
Lire le coran est long et fastidieux, mais à lire (comme la bible) ne serais ce que pour éviter de parler de ce qu’on ne connaît pas, et cela permettrait aussi, de déceler les dérives si communes à toutes les religions. Il s’agit non d’un récit dans lequel Allah se révèle, même si il y a des récits se rapportant à des personnages de la bible, mais surtout de textes à méditer de recommandations ou de prières.
http://islamfrance.free.fr/doc/coran/sourate/index.html





En suivant le lien ci dessous vous aurez accés à une connaissance aisée du livre des musulmans et découvrirez, sans avoir à trop chercher, l'essentiel de ce qui est l'objet, depuis plus de 13 siècles, de tant d'études, de controverses mais aussi de profonde méditation et de règle de conduite pour près d'un milliard et demi d'individus sur tous les continents.
Lecture et découverte du Coran




Page d'accueil | ACTUALITE | PSYCHOLOGIE | SOCIETE | SPIRITUALITE | LES ECRITS SACRES | RECITS DIVERS | Plan du site


reflexions humanistes et spirituelles | serries.claude@orange.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu