L'ECCLESIASTE


Aller au contenu

Menu principal:


Mots d'amour

RECITS DIVERS > Poesie


Je ne suis ni Rambaud, ni Voltaire ni Hugo
Mais je veux simplement te dire ces mots...
Peu après t'avoir rencotré
J'ai révé que le feu gelait,
J'ai révé que l'eau brûlait,
révé l'impossible à dire vrai,
J'ai révé que tu m'aimais...
Celui qui dit que les jours passent et ne se ressemblent pas.

Celui là dit faux, car les jours passent et je pense toujours à toi
Cela peut prendre l'éternité avant de trouver l'amour,
mais depuis que le mien pour toi à vu le jour,
de l'éternité je suis le troubadour...
Tu peuples toutes mes nuits de rêves fous.
Je te veux mienne, je l’avoue.
Mon amour s'est transformé en flamme,
il consume mon corps et mon âme.
Pour preuve, j'ai envoyé un ange pour te protéger
mais il est revenu me dire que sur un autre un ange il ne pouvait veiller.
Alors en regardant l’infinité du ciel j'ai compris que je n'étais rien,
et en te regardant j'ai compris que tu étais tous mes lendemains.
Que dans la flamme de tes yeux brûle mon avenir...
Que je suis condamné à t’aimer jusqu’à mon dernier soupir.
A l’été de ma vie je réalise que j'ai perdu tout le temps passé sans t'aimer...
et je préfère être malheureux en t’aimant, que de ne t’avoir jamais rencontré.
Si dans un an il y a douze mois, si dans une main il y a cinq doigts,
dans mon coeur n'en doute pas, il n'y a que toi.
Avant de te coucher, regarde à ta fenêtre, pense un peu à moi.
Les étoiles que tu vois sont les milliers de baisers que je t'envoie.
I love you, te quiero, ti amo, je t'aime
mais la langue que je préfère, c'est la tienne.
Je veux bien en t’aimant vieillir,
Mais refuse de mourir sans te le dire.
Je t’envoie un bateau de caresses
sur un océan de tendresse

Daniel Leeuwerck



Page d'accueil | ACTUALITE | PSYCHOLOGIE | SOCIETE | SPIRITUALITE | LES ECRITS SACRES | RECITS DIVERS | Plan du site


reflexions humanistes et spirituelles | serries.claude@orange.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu