L'ECCLESIASTE


Aller au contenu

Menu principal:


Origine du mal et de la souffrance

LES ECRITS SACRES > La Bible

S'il est une question récurrente, posée à l'occasion d'une catastrophe, d'un deuil, ou tout autre évènement douloureux émaillant notre parcours terrestre, elle se résume souvent en un pourquoi accusateur envers le "bon Dieu", le destin ou je ne sais quel quelques thaumaturge incompétent à gérer correctement nos activités.
Etudions donc les réponses apportées par les textes bibliques sur cet épineux sujet peut être certaines nous apporteront-elles quelques réponses réconfortantes et raisonnables.

I) L'INITIATEUR DU MAL :
A) " Sa personification "


a) livre de Job chapitre 1er:
- "…il y avait dans le pays d'Uts un homme qui s'appelait Job. Et cet homme était intègre et droit; il craignait Dieu, et se détournait du mal… Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l'Eternel, et Satan* vint aussi au milieu d'eux.
- L'Eternel dit à Satan: D'où viens-tu? Et Satan répondit à l'Eternel: De parcourir la terre et de m'y promener.
- L'Eternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n'y a personne comme lui sur la terre; c'est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal.
- Et Satan répondit à l'Eternel: Est-ce d'une manière désintéressée que Job craint Dieu?
- Ne l'as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est à lui? Tu as béni l'œuvre de ses mains, et ses troupeaux couvrent le pays.
Mais étends ta main, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu'il te maudit en face.
- L'Eternel dit à Satan: Voici, tout ce qui lui appartient, je te le livre; seulement, ne porte pas la main sur lui. Et Satan se retira de devant la face de l'Eternel.
Intégralité du texte :
( http://www.annuairechretien.com/cva/index.php?cat=18O&vst=1 )



b) Zacharie 3.1 : " Dieu me fit voir Josué, debout devant l'ange de l'Eternel, et Satan qui se tenait à sa droite pour l'accuser. "
Dans ce passage, Satan revêt l'habit de l'accusateur public qui poursuit l'homme inculpé.
Satan apparaît dans ces 2 textes comme un être non-humain, nuisible.



Satan* détient un pouvoir allant jusqu'à contrecarrer les plans de Dieu.
- Il n'est pas un humain
- Il est l'adversaire de Dieu
- Il nargue Dieu lui-même, considéré impuissant à se faire aimer de manière désintéressée.



B) d'autres textes nous donnent des précisions sur l'origine de celui-ci

a) Ezéchiel 28.11-17 :
" Tu mettais le sceau à la perfection, Tu étais plein de sagesse, parfait en beauté. Tu étais en Eden, le jardin de Dieu… Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées…Ton cœur s'est élevé à cause de ta beauté, Tu as corrompu ta sagesse par ton éclat; Je te jette par terre, Je te livre en spectacle aux rois. "
Satan apparait dans ce texte sous les traits du roi de Tyr. L'auteur, comme le firent d'autres prophètes mais aussi bien des poètes (La fontaine, Rabelais, etc.) qui donnèrent à leurs héros la physionomie d'animaux ou de personnages publics, révélant ainsi avec plus de précisions certains de leurs aspects, compare l'initiateur du mal au roi de la ville antiquique.

Ainsi nous apprenons :
- Que l'origine du mal remonte au-delà de la formation de la terre.
Qu'il a surgi parmi les êtres célestes.
- Que son auteur était un chérubin protecteur.
L'imagerie populaire n 'a pas manqué de s'emparer de ce personnage appelé "Lucifer", ce qui signifie "porte lumière.

b) Esaïe 14.12-15 :
" Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l'aurore! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations! Tu disais en ton cœur: Je monterai au ciel, J'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; Je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, à l'extrémité du septentrion ; Je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au Très-Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, Dans les profondeurs de la fosse. "
Ce texte nous montre cette fois Satan, sous l'apparence du roi de Babylone, ayant essayé en vain d'usurper le trône de Dieu.

c) Apocalypse 12.7-9 :
" Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. "



Ces textes sont clairs quant à l'origine du diable, à sa fonction passée, à son rôle présent ainsi qu'à son devenir.
Remarques :
1) Il n'y a pas un dieu du mal qui serait le diable. Satan en s'opposant à Dieu a détourné le Bien ; ce faisant, il a fait le mal, négation du bien…
2) Le conflit entre le mal et le bien est donc " extra-terrestre "et a commencé avant notre humanité et ne se limite pas à celle-ci.

II) L' HOMME ET LE MAL :
Genèse 1.31 : " Dieu vit tout ce qu'Il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour. "
C'est par ces mots que l'auteur du livre conclu la création de notre terre. Dieu la créa parfaite, par conséquent ce n'est pas lui qui créa le mal.
Genèse 2.15-17
" L'Eternel Dieu prit l'homme, et le plaça dans le jardin d'Eden pour le cultiver et pour le garder.
L'Eternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin;
Mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. "
Une limite est donnée à l'homme : son bonheur ne peut être effectif que s'il choisit de dépendre de la source de la vie qu'est Dieu, comme l'air qu'il respire. Cette limite est légitime car l'homme n'est pas lui-même Dieu et ne pourra jamais l'être. Il sera toujours une créature.
C'est pourquoi Dieu informe nos premiers parents : votre condition est celle de créatures.
Dieu n'a pas voulu les piéger, au contraire.
Genèse 2.15-17 :
" L'Eternel Dieu prit l'homme, et le plaça dans le jardin d'Eden pour le cultiver et pour le garder.
L'Eternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin;
Mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. "

Mais Satan les a piégés. Rappelons le texte suivant :
" Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui "Apocalypse 12.9



Genèse 3.1-6 (voir intégralité du texte) :
http://www.annuairechretien.com/cva/index.php?cat=01O&vst=3
" Le serpent dit à la femme : Vous ne mourez pas, mais si vous mangez de ce fruit vous serez comme des dieux "

- La tentation à enfreindre la volonté divine, consistait à suggérer qu'ils seraient plus heureux sans Dieu en étant eux-mêmes leurs propres maîtres…Il encouragea Eve à ne pas tenir compte à qui ils appartienent en prétant à leur maître des intentions à réduire leurs libertés.
- Ne pas toucher à l'arbre, c'était ne pas expérimenter le mal. Encore fallait-il pour cela s'en remettre à Dieu et reconnaître les limites de son propre état. Et c'est précisément là que réside l'erreur de nos premiers parents.
- Ils ne voulurent pas accepter la condition humaine qui était la leur.
Ils avaient été créés libres de choisir de suivre ou non le conseil divin.
- La désobéissance d'Adam et Eve n'est pas plus accidentelle qu'occasionnelle. Elle est réfléchie, délibérée.
- Voilà comment le mal est apparu sur la terre et avec lui, la souffrance.
- Soulignons que Dieu n'en est absolument pas responsable…C'est le résultat du libre choix de l'homme de chercher à connaître le mal, malgré l'avertissement

III) LE MAL ET LA SOUFFRANCE, CONSEQUENCES DU NON RESPECT D'UNE LOI :
Genèse 3.13-22 : (intégralité du texte : http://www.annuairechretien.com/cva/index.php?cat=01O&vst=3 )
" Mais l'Eternel Dieu appela l'homme, et lui dit: Où es-tu?
Il répondit: J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.
L'Eternel Dieu dit: Qui t'a appris que tu es nu? Est-ce que tu as mangé de l'arbre dont je t'avais défendu de manger?
L'homme répondit: La femme que tu as mise auprès de moi m'a donné de l'arbre, et j'en ai mangé.
L'Eternel Dieu dit à la femme: Pourquoi as-tu fait cela? La femme répondit: Le serpent m'a séduite, et j'en ai mangé.
L'Eternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.
Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.
Il dit à la femme: J'augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi.
Il dit à l'homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t'avais donné cet ordre: Tu n'en mangeras point! le sol sera maudit à cause de toi. C'est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l'herbe des champs.
C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.

Adam donna à sa femme le nom d'Eve: car elle a été la mère de tous les vivants.
L'Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.
L'Eternel Dieu dit: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement. "


Malgré cela, Dieu n'abandonne pas l'homme :
- Dieu vient à la rencontre de l'homme fautif et ne l'abandonne pas
- Il vient dialoguer avec lui.
- Il fait part à nos premiers parents des conséquences de leur choix et les revêt d'habits de peau.
-Dieu prend soin de ces deux êtres fautifs. Il les couvre, les protège…
Bien plus il indique que cette lutte entre le bien et le mal connaitra une fin :




- Genèse 3.15 " Je mettrai un conflit entre toi et l'humanité, entre ta postérité et sa postérité: tu lui blesseras le talon, mais elle t'écrasera la tête. "

-
Apocalypse 21 :
- " Je créerai de nouveaux cieux et une nouvelle terre où le mal ne sera plus. "

- En attendant, depuis la chute de l'homme, la volonté de Dieu ne se fait plus sur terre.
- C'est le prince des ténèbres qui mène le bal…
- Les hommes se laissent conditionner par lui, consciemment ou inconsciemment. Ainsi progresse le désordre parmi nous.
- Dieu annonce la fin définitive du vrai responsable du mal et de la souffrance :
Apocalypse 20.10 : " Et le diable, qui séduisait les hommes, sera jeté dans l'étang de feu et de soufre… "


Ces promesses nous assurent que le mal et la souffrance disparaîtront pour toujours, lorsque la patience de Dieu aura atteint son terme ( nous y reviendrons dans une autre étude).

- *Satan : suivant les textes, les époques ou les cultures le triste personnage est aussi nommé
- Lucifer (porte lumière rappelant certainement sa position originelle dans les arcanes célestes) - Le diable - Le démon - Le prince des ténèbres - Le serpent - Le tentateur - Le dragon - Belzebuth

Page d'accueil | ACTUALITE | PSYCHOLOGIE | SOCIETE | SPIRITUALITE | LES ECRITS SACRES | RECITS DIVERS | Plan du site


reflexions humanistes et spirituelles | serries.claude@orange.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu