L'ECCLESIASTE


Aller au contenu

Menu principal:


Parlons de la mort

SPIRITUALITE

Partir un jour...
Si vous êtes en possession de ce message, ce n'est pas du tout par hasard. Je l'ai écrit pour vous il y a quelques temps. Je sais que vous êtes en train, ou comme chacun, vous aller passer par ce que la vie nous réserve à tous, la confrontation avec souffrance, et la mort. Celle d'un proche que vous aimez, ou la votre. Cette épreuve arrive toujours trop tôt, personne ne la souhaite et, bien sur, personne ne l'attend; En fait, personne ne s'y prépare or nous savons tous qu'elle est incluse dans le "cadeau" que nous recevons à notre naissance. Qui peut prétendre passer un examen avec succès sans être quelque peu préparé, avoir étudié, puis révisé? Pourtant il faut avouer, la plus part d'entre nous sont confrontés à cette épreuve inévitable comme si elle ne devait jamais arriver, comme si elle ne concernait que les autres. Pendant toutes les années de bonheur passées, nous avons vécu dans l'ignorance de cette fatale échéance, fermant volontairement ou inconsciemment le chemin de la réflexion qui fait l'une des spécificité de l'être humain: penser au futur.

Avant de parler de ce qu'est la mort, il faudrait d'abord savoir ce qu'est la vie. Les plantes et les fleurs vivent, les animaux vivent aussi, mais sont-ils conscient de vivre? Nous sommes les seuls, nous humains, à bénéficier de la pensée de notre existence, nous avons la conscience de l'être. Cette réflexion provient de ce que nous avons quelque chose en plus par rapport au monde végétal et animal qui nous entoure. Cette intelligence supérieure qui croit avec les années, à quoi nous sert elle? A réfléchir sur notre condition, notre passage bien éphémère dans le monde des vivants. Avez-vous pensé à cela durant ces dernières années? Certainement, car je suis sur qu'un jour ou l'autre tout humain se pose les questions que je trouve essentielles; Sommes nous des animaux comme les bêtes qui nous entourent et dont nous faisons parfois notre nourriture? Le fait même que nous soyons appelés à nous poser cette question démontre le contraire. Si nous avons la possibilité de nous poser cette question, c'est que nous avons la possibilité d'en trouver la réponse. Le roi philosophe Salomon a écrit qu'il y a dans le cœur de l'homme "la pensée de l'éternité". D'où vient-elle? Cette pensée qui nous différencie de l'animal ne serait elle pas justement cette capacité à nous préoccuper de la vie "non matérielle"? Cette préoccupation porte un nom: Elle s'appelle spiritualité.








Ainsi nous avons une vie physique, celle du corps qui mange, boit, dort, se reproduit, commune avec les végétaux, mais nous avons aussi une vie affective qui apprécie, aime, s'attriste, commune avec les animaux, mais nous en avons une autre, la réflexion spirituelle. La vie humaine est ainsi composé de trois dimensions: physique, émotionnelle, et spirituelle. Voilà ma définition de la vie humaine.

Ces trois vies sont appelées à croître au fil des ans et vous pouvez constater que votre corps, votre affectif ont changé évolués, mûris au cours de ces dernières années.Qu'en est-il de votre capacité de vie spirituelle? Ne serait-il pas temps pour vous, si vous ne l'avez pas fait jusqu'à présent d'étudier la question? Si vous dites par réaction protectrice je n'y crois pas, je vous répondrai ceci; Sur quelle base est fondé votre non croyance? Avez-vous étudié le sujet? La vie est faite de quantité de choses que nous sommes obligé de croire avant d'en constater la réalité. Que penseriez vous d'un malade qui ne prendrait pas ses médicaments sous prétexte qu'il n'y croit pas? Il peut voir ceux-ci, ouvrir les boites ou les flacons, mais tant qu'il ne les absorbera pas, ils ne lui seront d'aucun secours. Il les prendra parce qu'un médecin lui a prescrit, ayant étudié les effets positifs sur des centaines d'autres malades atteints des mêmes troubles que lui. Il fera donc un acte de foi par rapport à l'expérience d'autres personnes. Que penseriez vous d'un écolier qui devant une longue poésie se dit "ce n'est pas la peine que je l'étudie, je n'arriverai pas à l'apprendre", et laisse son cahier fermé? Il constatera que ses camarades ont ouvert le cahier, étudiés, et retenu le poème. Dans le domaine spirituel il en est de même. Tant que je ne l'étudie pas je n'en connaîtrai pas la réalité. La majorité de nos contemporains ne cherchent pas une réponse à ces questions, ils ne veulent même pas se les poser. Certains pourtant ont cherché, et je fais plutôt confiance à ceux qui ont étudié la question qu'à ceux qui l'ont éludés au cours de leur vie. Je fais partie de ceux qui ont cherché et je peux vous avouer que je suis satisfait de mes recherches. Je puis témoigner que le médicament qu'est la spiritualité, est salutaire à l'homme, je l'ai pris et suis entièrement satisfait des réponses qu'il m'a apportées sur la vie ici bas et après celle-ci.

Je suis convaincu que les quelques petites années que nous passons sur terre, ne sont que la préparation à une autre vie dans une autre dimension. Je suis convaincu, parce que j'ai étudié la question, qu'une préparation est nécessaire. Toutes les étapes de la vie nécessitent une préparation. On parle de préparation à la vie des grandes écoles, à la vie professionnelle, militaire etc etc. Il y a une préparation à une autre vie après celle-ci. Comment effectuer celle-ci? Tout dépend de votre orientation familiale sociale culturelle ou de choix personnel. Si vous êtes de famille d'origine juive, arabe, asiatique ou occidentale, vous aurez tendance à vous tourner vers la "foi de vos pères". Ma réflexion personnelle sur le sujet est que tous les chemins, s'ils sont suivis honnêtement, sincèrement et s'ils n'apportent aucune violence envers soi-même et envers autrui, peuvent mener à une bonne réflexion spirituelle. Donc je respecte entièrement l'orientation spirituelle de chacun. Mais n'oubliez pas d'en rechercher une si vous voulez être un humain équilibré.





Pour ma part, j'ai opté, du fait de mon éducation et de ma culture, pour le christianisme, puisque je suis né dans une société occidentale chrétienne. Mais il est impératif de se poser, avant toute chose, une question fondamentale: Qu'est ce que le christianisme? Beaucoup d'occidentaux actuels sont déçus par le christianisme; Mais quelle image avons-nous reçu de celui-ci? Au cours de ses deux millénaires d'existence, il a surtout véhiculé l'image de la corruption, de la violence, de l'immoralité. L'occident chrétien a porté la guerre sur tous les continents, au nom de la religion; Les croisades, les conquistadores en sont de lamentables caricatures.
Les religions qui apportent la violence ne sont pas empreinte de spiritualité, et il est préférable de cultiver une spiritualité sans religion rituelle qu'une religion sans spiritualité. Notre société occidentale "chrétienne" se goinfre alors que le reste du monde meurt de faim. Ce christianisme là me donne la nausée et comprenez que je ne suis pas de ce christianisme. Le message du christianisme n'est que bonté, pardon, amour, non violence, partage.

Si depuis les premiers temps du christianisme ses adeptes avaient vécu l'enseignement tel qu'il est contenu dans les évangiles, l'occident aurait été un peuple témoin devant le monde entier de ce que la spiritualité transforme l'animal humain en être supérieur se préparant à la vie après celle-ci. Voici ci-dessous le christianisme auquel j'adhère. Je crois à l'enseignement sur la vie éternelle tel qu'il est contenu dans les évangiles. Je crois que Jésus était bien l'image de la perfection humaine à laquelle nous sommes appelés à ressembler ainsi que celle de la puissance qui gère l'univers et que j'appelle Dieu, même si l'homme lui donne parfois d'autres noms. Je crois que tout ce qu'il faut à l'homme pour préparer son passage dans l'au-delà est contenu dans le message des évangélistes. Je le sais parce que je l'ai étudié sérieusement, en me libérant même de ceux qui m'ont enseigné. Pour cela il n'y a besoin ni de prêtre, pasteur, ou quelconque guide. Même si quelqu'un vous aide il faut rester à l'écart de toute influence et penser par soi même. C'est une affaire personnelle. Je ne peux que vous inviter à étudier sérieusement la question qui préoccupe ou préoccupera tout humain un jour ou l'autre au cours de son existence. Qu'y a-t-il après cette vie? Si vous cherchez sérieusement, je suis certain que vous trouverez la même réponse que j'ai trouvé et cela sera une réelle consolation pour vous. Si vous désirez me confier vos hésitations je serais heureux de vous apprendre les premiers pas de la foi. Mais votre chemin étant différent du mien, il le restera certainement. Evitez les gourous et autres maîtres à penser et si vous pensez avoir besoin de mon aide, ce sera uniquement en tant que témoin de ma propre expérience. Pour conclure, je dirais ceci. La mort n'est pas gaie, d'accord, mais, pour moi, elle n'est que le départ de ceux que j'aime, pour un voyage de plusieurs années. Je sais que je reverrai mes chers disparus, et je donne toute sa signification à ces mots trop souvent mal employés: ADIEU!


Page d'accueil | ACTUALITE | PSYCHOLOGIE | SOCIETE | SPIRITUALITE | LES ECRITS SACRES | RECITS DIVERS | Plan du site


reflexions humanistes et spirituelles | serries.claude@orange.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu